chœur

chœur [ kɶr ] n. m.
chore 1568; cuer déb. XIIe; lat. chorus; gr. khoros
I
1Réunion de chanteurs ( choriste) qui exécutent un morceau d'ensemble. chorale. Un chœur d'enfants. maîtrise, manécanterie, psallette. Faire partie des chœurs de l'Opéra. Être soprano dans un chœur. Chef de chœur. Spécialt Chœur d'église ( chantre) . Le chœur répond au célébrant. répons. Métaph. Harmonie; bruit d'ensemble. concert, orchestre. « les chœurs des oiseaux » (Jammes).
2(1704) Composition musicale destinée à être chantée par plusieurs personnes. Chœur à l'unisson. Chœur religieux. hymne; choral. Chœur polyphonique. Chœur à quatre parties.
3(1611) Antiq. Troupe de personnes qui dansent et chantent ensemble. Chœur de théâtre grec ou imité de la tragédie grecque : ensemble de choreutes. chorège, coryphée. Par ext. Ce que récite, chante un chœur. Les chœurs de Sophocle, de Racine (Esther).
4Théol. Le chœur des anges, des saints, des martyrs.
5(1760) Vieilli Corps de ballet; groupe de danseurs. « Un chœur dansant de jeunes filles » (Hugo).
6(1869) Fig. Réunion de personnes qui ont une attitude commune, un but commun. Le chœur des rieurs, des mécontents. Iron. Le chœur des vierges : un groupe de jeunes filles s'exprimant unanimement.
7 ♦ EN CHŒUR : ensemble, unanimement (cf. À l'unisson; faire chorus, agir de concert). Chanter en chœur. Reprendre un refrain en chœur. Tous en chœur ! S'ennuyer en chœur.
II(quer v. 1140) Archit. Partie d'une église, devant le maître-autel, où se tiennent les chantres et le clergé pendant l'office. La nef et le chœur. Allée qui tourne autour du chœur. déambulatoire. Enfant de chœur. ⊗ HOM. Cœur.

chœur nom masculin (latin chorus, du grec khoros) Dans l'Antiquité, groupe de personnes exécutant des danses et des chants réglés ou marchant en cadence ; emplacement réservé à la danse. Réunion de chanteurs groupés en vue de l'exécution d'une œuvre musicale. Titre de morceaux de musique composés pour être exécutés par un chœur. Ensemble de personnes unanimes dans l'expression de leur jugement : Le chœur des mécontents. Ensemble de paroles, de cris qu'un groupe de personnes fait entendre collectivement : Un chœur de lamentations. Partie de l'église où se déroulent les cérémonies autour de l'autel et où se tiennent le clergé et les chantres qui participent à la célébration liturgique. Fragment lyrique ou poétique, chanté, psalmodié ou déclamé, qui s'intercale dans les tragédies. ● chœur (expressions) nom masculin (latin chorus, du grec khoros) Chœur à voix égales, ensemble de voix de même registre. Chœur mixte, ensemble de voix de registres mélangés. Chœur parlé, déclamation collective. En chœur, ensemble, unanimement : Rire en chœur. Habit de chœur, vêtement liturgique porté au chœur, pendant la célébration des offices. Maître de chœur, celui qui dirige le chant de l'office. ● chœur (homonymes) nom masculin (latin chorus, du grec khoros) coeur nom masculin

⇒CHŒUR, subst. masc.
A.— Arts lyriques et chorégraphiques.
1. ANTIQUITÉ
a) Groupe de personnes dansant ou marchant en cadence. Un chœur de danse; le chœur des muses; le chœur dansant des blondes Néréides. P. ext. Les chœurs de danse de l'Opéra; un chœur de danse villageoise :
1. Entourée de tout un chœur de danseurs et danseuses russes en habits nationaux et bottés de rouge, ...
G. LEROUX, Rouletabille chez le tsar, 1912, p. 82.
b) THÉÂTRE. Ensemble de choreutes qui présentent l'action et en commentent le développement. Chœur antique, thébain :
2. ... qu'est-ce que le chœur [de la tragédie grecque], ce bizarre personnage placé entre le spectacle et le spectateur, sinon le poëte complétant son épopée?
HUGO, Cromwell, 1827, préf., p. 5.
3. ... le chœur de la tragédie grecque, (...) souvent exprime les pensées secrètes du principal personnage, secrètes pour lui-même ou imparfaitement développées, et lui présente des commentaires, prophétiques ou relatifs au passé, propres à justifier la Providence ou à calmer l'énergie de son angoisse, ...
BAUDELAIRE, Paradis artificiels, Le Spectre du Brocken, 1860, p. 458.
P. méton. Ce que récite, chante un chœur. Les chœurs d'Eschyle.
P. anal. Intermèdes lyriques chantés ou déclamés dans certaines œuvres dramatiques, en particulier les chœurs d'Athalie, d'Esther.
P. ext. Chœur parlé. Récitation chorale, déclamation collective.
2. MUS., THÉÂTRE
a) Ensemble réuni pour une expression vocale (à l'unisson ou à plusieurs parties) ou instrumentale. Le chœur philharmonique de Vienne; symphonie avec chœurs, soli et orchestre. Un chœur de sirènes (R. DUMESNIL, Hist. illustrée du théâtre lyrique, 1953, p. 140) :
4. La vigne cachait l'orchestre, que l'on ne voyait pas, et qui chantait derrière comme un chœur de vendange, le soir.
E. et J. DE GONCOURT, Charles Demailly, 1860, p. 209.
SYNT. a) Chœur alterné, à bouches fermées; chœur de musique à dix, quinze voix; chœur majestueux, mixte, polyphonique, suave, final. b) Le chœur des bacchantes, des fileuses, des matelots, des nymphes, des pèlerins, des vieillards; chœur d'opéra, à trois parties; les chœurs d'orphée, de l'Armée Rouge.
b) P. anal. Le chœur des anges, des chérubins, des justes; chœur mystique. Un chœur d'esprits bienheureux, chante au haut du ciel (CHATEAUBRIAND, Génie du christianisme, t. 2, 1803, p. 357).
Le chœur des cigales, des coqs, des crapauds, des passereaux, des phoques. Le chœur grésillant des insectes invisibles (A. ARNOUX, Zulma l'infidèle, 1960, p. 214).
3. P. ext.
a) Groupe de personnes s'accordant sur les mêmes opinions ou propos; ayant les mêmes buts ou aspirations. Le chœur législatif. Mme Geoffrin (...) avait été célébrée sur tous les tons par Thomas, l'abbé Morellet et tout le chœur des gens de lettres (SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, t. 4, 1863-69, p. 27). Et le chœur des femmes se lamenta sur la rareté et la cherté des vivres (A. FRANCE, Les Dieux ont soif, 1912, p. 74). Absol. L'opinion publique. Jean Marais s'attache aux beautés ingrates. Son instinct le dresse contre le chœur, le vox populi, le verdict des élites (COCTEAU, Poésie critique, 1, 1959, p. 236) :
5. [Dos Passos] feint de nous présenter les gestes comme des événements purs, comme de simples dehors... Mais ce n'est qu'une apparence : il adopte en fait, pour les retracer, le point de vue du chœur, de l'opinion publique.
SARTRE, Situations I, 1947, p. 21.
b) Cf. chorus B. Montès fut interrompu par des bravos et des applaudissements unanimes... Ce fut un chœur (BALZAC, La Cousine Bette, 1846, p. 376).
Faire chœur avec qqn. Le drame de Saint-Just est d'avoir (...) fait chœur, par moments, avec Marat (CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 160).
Mener le chœur. Mme de Grammont (Mlle Hamilton) eût été (...) une de ces femmes qui auraient pris plaisir à mener le chœur et le cortège des admiratrices de Racine (SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, t. 10, 1863-69, p. 395).
P. métaph. Le chœur des astres. Les platanes des quais de la Seine, chœur d'arbres magnifiquement inclinés, fiancés à la courbe du fleuve (A. ARNOUX, Les Gentilshommes de ceinture, 1928, p. 50).
4. Expr. En chœur. Tous ensemble. Réciter, reprendre en chœur; chanter les psaumes, un refrain, une strophe en chœur. Les femmes (...) dansaient en cercle et chantaient en chœur (J. CUISINIER, La Danse sacrée en Indochine et en Indonésie, 1951, p. 23).
Au fig. :
6. ... ils dénonçaient en chœur le charlatanisme des artistes modernes, le snobisme du public, la décadence de la France et de la civilisation : ...
S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 223.
B.— ARCHIT. Partie de l'église située en tête de la nef où se tient le clergé affecté à cette église, en particulier le clergé chantant l'office canonique. Chœur bizantin, gothique, du XIIe s., la grille du chœur. Il [Ronsard] fut enterré dans le chœur de l'église du prieuré sans aucune pompe (SAINTE-BEUVE, Tabl. hist. et crit. de la poésie fr. et du théâtre fr. au XVIe s., 1828, p. 304) :
7. On appelait autrefois Chœur majeur ou haut Chœur les stalles supérieures [de l'église], réservées aux chanoines, et bas Chœur les sièges occupés par les chantres, clercs ou laïcs.
M. BRENET, Dict. pratique et hist. de la mus., 1926, p. 75.
P. ext. Ensemble des chantres qui répondent à la messe. Prêtres du chœur (vx); le maître de chœur.
Cour. Enfant de chœur. Celui qui assiste le prêtre au cours d'un office religieux. Enfant de chœur en surplis, en calotte rouge. L'enfant de chœur avec sa voix fraîche de fille (VERLAINE, Premiers vers, 1858-66, p. 11).
Au fig., fam. Personne très naïve. J'ai pensé que ... on n'était ni toi ni moi des enfants de chœur (P. VIALAR, La Rose de la mer, 1939, p. 106).
Prononc. et Orth. :[]. Pour la prononc. de l'initiale par [k] cf. lettre C, graph. ch. Ds Ac. 1694-1932. Homon. cœur. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1120 théol. p. anal. avec les chœurs des anges li cuers des apostles [apostolorum chorus] (Psautier Cambridge, Te Deum, 7, éd. Fr. Michel, p. 281); 1223 les cuers des angeles (G. DE COINCY, éd. F. Koenig, II, Mir., 28, 268); 2. ca 1120 « groupe de personnes chantant des chants religieux » ici appliqué à des oiseaux (St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 580); 3. a) 1568 théâtre antique chore (L. LE ROY, trad. des Politiques d'Aristote, III, 2 Commentaire ds HUG.); b) 1568 chœur théâtre (GARNIER, Porcie ds IGLF; cf. aussi Bradamante, Argum. 97, IV, p. 5, ibid. : Et par-ce qu'il n'y a point de Chœurs, comme aux Tragedies precedentes, pour la distinction des Actes); 4. 1704 « partie d'une œuvre musicale chantée par plusieurs personnes » (Trév.). B. Ca 1150 quer « partie d'une église où est placé l'autel, autour duquel les clercs chantent la messe » (WACE, St Nicolas, éd. E. Ronsjö, 882); 1357 chœur (d'apr. D. LOTTIN, Recherches hist. sur la ville d'Orléans. I, 154 ds IGLF). Adaptation, faite à différentes époques, du lat. class. chorus « danse, groupe de danseurs et de chanteurs » (sens 3 a), en partic. « chœur de la tragédie antique », du gr. de même sens. Le sens B est empr. au lat. chrét. (818-819, Règle de Saint Benoît, 43 ds NIERM.), lui-même issu du sens « ceux qui, pendant les offices, chantent dans la partie de l'église située autour de l'autel » (Isidore de Séville ds BLAISE). Fréq. abs. littér. :2 368. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 318, b) 3 627; XXe s. : a) 4 466, b) 2 607.

chœur [kœʀ] n. m.
ÉTYM. 1568, cœur, chore; quer, cuer, v. 1120; lat. chorus; grec khoros.
———
I
1 (1568). Troupe de personnes qui dansent et chantent ensemble.
1 Chœur de pasteurs et de bergères qui dansent (…) Quatre bergers et deux bergères (…) se prenant par la main, chantèrent cette chanson à danser, à laquelle les autres répondirent.
Molière, la Princesse d'Élide, Intermède, VI.
Spécialt. || Chœur de théâtre grec ou imité de la tragédie grecque : ensemble de choreutes qui déclament en dansant des vers lyriques destinés à présenter ou à commenter l'action. || Celui qui organise les danses du chœur. Chorège. || Le chef du chœur. Coryphée.
2 C'est elle (Salomith) qui introduit le chœur chez sa mère. Elle chante avec lui, porte la parole pour lui, et fait enfin les fonctions de ce personnage des anciens chœurs qu'on appelait coryphée. J'ai aussi essayé d'imiter des anciens cette continuité d'action qui fait que leur théâtre ne demeure jamais vide, les intervalles des actes n'étant marqués que par des hymnes et par des moralités du chœur, qui ont rapport à ce qui se passe.
Racine, Préface d'Athalie.
3 La scène ouvre dans Sophocle par un chœur de Thébains prosternés aux pieds des autels.
Voltaire, Œdipe, 3e lettre.
Ce que récite, chante un chœur. || Les chœurs de Sophocle. || La poésie des chœurs d'Esther, chez Racine.
2 (1760). Vx. Ensemble de danseurs qui exécutent une même danse. Ballet (corps de). || Dame, fille de chœur : danseuse qui ne danse que dans les chœurs.
4 J'aimerais mieux avoir affaire à des filles de chœur d'opéra qu'à des philosophes; elles entendraient mieux raison.
Voltaire, Lettre à d'Argental, 14 juil. 1760.
5 (…) Un chœur dansant de jeunes filles.
Hugo, les Orientales, XVIII, « L'enfant grec ».
6 (…) c'est un chœur dansant d'Océanides qui vient consoler Prométhée sur son rocher.
Francis de Miomandre, la Danse, p. 10.
3 Mod. Réunion de chanteurs ( Choriste) qui exécutent un morceau d'ensemble. Chorale. || Un chœur d'enfants. || Faire partie des chœurs de l'Opéra. → Orchestre, cit. 5. || Être soprano dans un chœur. || Chœur et orchestre sous la direction de…
Ensemble des personnes qui chantent la messe. Chantre. || Le chœur répond au célébrant. Répons.Ensemble de dignitaires ecclésiastiques. Chapitre.
7 Moi, dit le cheffecier (le chantre), je suis maître du chœur; qui me forcera d'aller à matines ?
La Bruyère, les Caractères, XIV, 26.
4 (1704). Composition musicale destinée à être chantée par plusieurs personnes. Choral, hymne. || Chœur à l'unisson. || Chœur à quatre parties. || Chœur à trois voix. Chant. || Les chœurs de Haendel.
8 Deux ou trois hautbois (…) mènent un chœur éperdument joyeux de voix d'hommes, scandé par une trentaine de tambours de basque et par une légion de castagnettes.
Loti, Figures et Choses, « Messe de minuit », p. 98.
5 (1690). Théol. Nom donné à certaines hiérarchies. || Le chœur des anges ( Ange, cit. 10), des saints, des martyrs.
6 (1869). Fig. || Le chœur, un chœur de…, réunion de personnes qui ont une attitude commune, un but commun. || Le chœur des flatteurs. || Le chœur des rieurs, des mécontents. || Un chœur de mécontents.
Par métaphore littéraire. Harmonie d'une troupe organisée.
9 Et vous (…) étoiles (…)
(…) cadençant vos pas à la lyre des cieux,
Nouez et dénouez vos chœurs harmonieux (…)
Lamartine, Méditations, II, 8.
10 Ce chœur de suppliantes vint se former en ligne et s'arrêta pour reprendre haleine.
A. Maurois, Bernard Quesnay, IV, p. 27.
Bruit d'ensemble. Concert, orchestre, symphonie. || Le chœur des élèves qui font la lecture. || Le chœur des grillons.
11 (…) l'aurore se levait, rougissante d'être nue parmi les chœurs des oiseaux dont hésitaient à se moduler les sifflements, tant leurs ailes étaient accablées d'amour et de rosée.
Francis Jammes, le Roman du lièvre, II.
7 En chœur : ensemble, unanimement. Chorus (faire), concert (agir de). || Chanter en chœur. || Reprendre un refrain en chœur. || S'ennuyer en chœur. || Tous en chœur !
12 Dans Upsal, où les Jarls boivent la bonne bière
Et chantent, en heurtant les cruches d'or, en chœur (…)
Leconte de Lisle, Poèmes barbares, « Le cœur de Hialmar ».
12.1 Et c'est en chœur à présent, récitant avec ensemble le même texte tous les trois, de la même voix neutre et saccadée où aucune syllabe ne dépasse, qu'ils donnent la conclusion de l'exposé (…)
A. Robbe-Grillet, Projet pour une révolution à New York, p. 41.
———
II (1367; quer, v. 1140). Partie d'une église située devant le maître-autel, où se tiennent les chantres et le clergé pendant l'office divin. || Le chœur d'une église, d'une cathédrale. || Le chœur de cette église a été construit avant la nef. || Allée qui tourne autour du chœur. Déambulatoire. || Extrémité de la nef située derrière le chœur. Chevet, choréa.
13 Les garçons à droite, les filles à gauche, emplissaient les stalles du chœur; le curé se tenait debout près du lutrin (…)
Flaubert, Trois contes, « Un cœur simple », III.
14 Au murmure des litanies, qui se chantent à demi-voix dans le lointain du chœur, une impression étrangement funèbre se dégage de cet amas de femmes (…)
Loti, Figures et Choses, « Messe de minuit », p. 95.
Loc. Enfant de chœur [ɑ̃fɑ̃dkœʀ]. Enfant.
CONTR. Seul, solo, récital.
COMP. Avant-chœur.
HOM. Cœur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chœur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Cœur (homonymie). Sur les autres projets Wikimedia : « Chœ …   Wikipédia en Français

  • Chour — I. nm jet, jaillissement d eau Gascogne. II. chour, chourre adj petit, nain, naine Gascogne …   Glossaire des noms topographiques en France

  • Chœur D'enfants — Pour les articles homonymes, voir Chœur. Un chœur d’enfants est un chœur où les parties de soprano, ainsi que souvent celles d’alto, sont chantées par des enfants et/ou des adolescentes. La Maîtrise de Radio France en est un des exemples les plus …   Wikipédia en Français

  • Chœur (Musique) — Pour les articles homonymes, voir Chœur. Du grec ancien Χορος, choros, il s agissait dans la haute Antiquité grecque de danse de cérémonial ou de danseur cérémonieux. Puis, ce fut un petit groupe d hommes masqués et chargés de commenter la… …   Wikipédia en Français

  • Chœur de Radio France — Ville de résidence Paris  France Années d activité Depuis 1947 Type de formation Chœur Genre …   Wikipédia en Français

  • Chœur De Radio France — Le Choeur de Radio France Ville de résidence Paris Direction Matthias Brauer Structure de rattachement Les Concerts de Radio France Site internet …   Wikipédia en Français

  • Chœur Du Tabernacle Mormon — Le choeur et l Orchestre de Temple Square le 3 décembre 2005 au Centre de conférence sous la direction de Craig Jessop …   Wikipédia en Français

  • Chœur (Architecture) — Pour les articles homonymes, voir Chœur. Chœur de l abbatiale Saint Georges de Boscherville (Seine Maritime) …   Wikipédia en Français

  • Chœur De Garçons De Bâle — Fondé en 1927, le Chœur de garçons de Bâle (KKB) (Knabenkantorei Basel) a célébré son soixante quinzième anniversaire en 2002. Ce chœur, issu du Chœur de garçons de l église évangéliste réformée de Bâle Ville, est aujourd hui confessionnellement… …   Wikipédia en Français

  • Chœur des Garçons de Bâle — Chœur de garçons de Bâle Fondé en 1927, le Chœur de garçons de Bâle (KKB) (Knabenkantorei Basel) a célébré son soixante quinzième anniversaire en 2002. Ce chœur, issu du Chœur de garçons de l église évangéliste réformée de Bâle Ville, est aujourd …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.